Axel Dörner est né en 1964 à Cologne, en Allemagne. À l’âge de neuf ans, il commence à jouer du piano, à onze ans de la trompette. Plus tard, il étudie le piano au conservatoire d’Arnhem, aux Pays-Bas, puis le piano et la trompette à la Musikhochschule de Cologne. En 1993, il enregistre son premier CD avec un trio appelé The Remedy. En 1994, Dörner s’installe à Berlin. Avec Rudi Mahall à la clarinette basse, Joachim Dette à la basse et Uli Jennessen à la batterie, il fonde le groupe Die Enttäuschung en jouant exclusivement des compositions de Thelonious Monk. 

En 1995, il commence à fréquenter Londres, ce qui lui permet d’établir des collaborations avec de nombreux musiciens de la scène anglaise. Parallèlement, il participe à des représentations dans toute l’Europe (et plus tard au Carnegie Hall de New York) du Requiem für einen jungen Dichter de Bernd Alois Zimmermann avec l’orchestre symphonique SWR dirigé par Michael Gielen. 

Parallèlement, il poursuit ses recherches sur les techniques étendues de trompette et les structures musicales. Avant d’enregistrer son CD solo intitulé Trumpet (A Bruit Secret, 2001), il enregistre à la fin des années 1990 un certain nombre de disques pour trompette solo, publiés uniquement sous forme de CD-R avec des pochettes faites maison. 

Depuis 2000, il effectue des tournées sur tous les continents, ce qui lui permet d’établir un réseau musical mondial avec les musiciens les plus éminents de notre temps. Sa discographie compte à ce jour plus de 150 CD.  Axel Dörner est l’une des voix les plus uniques de l’improvisation libre, il développe un langage complètement différent avec son instrument.