Née en 1980 à Rüsselsheim, Akiko Ahrendt étudie à Francfort, Berlin, Hanovre et Budapest.
Elle a été boursière à l’International Ensemble Modern Academy de Francfort et au Pact Zollverein, et a remporté en 2006 le Kranichsteiner Prize des cours d’été de Darmstadt.

Akiko Ahrendt joue du violon d’une façon plus ou moins traditionnelle, elle apprécie par ailleurs quand les éléments usuels du concert sont représentés : l’espace, la scène, les instruments, le public, la perception, les musiciens, la performance elle-même, les disciplines et la discipline. C’est pourquoi elle se sert également d’instruments et de modulateurs de son fonctionnant à l’électricité (ordinateur, synthétiseur, talkbox, pédale whammy, vocodeur, etc.).

Akiko Ahrendt se produit avec l’Ensemble Modern, Musikfabrik, Ascolta, l’Ensemble Resonanz et l’Ensemble Ruhr. Pour la conception et les performances, elle travaille avec Paul Wiersbinski (vidéo), Lea Letzel (multimédia), Steffen Krebber et Jagoda Szmytka (composition). Elle est en outre membre de l’Ensemble Contrechamps depuis 2011.

Elle est cofondatrice de Radikal translation et de Praesenz.