Compositrice, artiste sonore et performeuse, Abril Padilla est née à Buenos Aires. Elle vit et travaille en Suisse depuis 2006. 

Abril Padilla se partage entre la composition instrumentale et électroacoustique, l’improvisation, la performance, la musique pour la scène et les installations. Elle est lauréate de plusieurs concours et prix : SonOhr festival, Concours radiophonique Luc Ferrari (WDR, Radio Suisse Romande et Muse en Circuit), Art Radiophonique Radio Nationale d’Espagne, Suoni et Luoghi (Bologne), Sperber Preis (Bâle), Culture 2000 (FR). 

Elle participe à des nombreux festivals internationaux et écrit pour des ensembles de musique contemporaine tels que Eunoia, Phoenix, Arcimboldo, Millefleurs et Kuusisto. Ses oeuvres ont été jouées en France, Allemagne, Suisse, Espagne, Italie, Finlande, Amérique du Sud et Chine. Elle se consacre également à la réalisation d’installations pour des musées, comme l’Espace du sous-marin à Lorient (FR), le Musée Tinguely et le Kasko-Basel. Avec Thilo Hirsch et l’ensemble arcimboldo (CH), elle crée l’instrument architectural resonance-box à Bâle en 2015. Elle est en résidence en Italie, en Espagne et en Suisse. Invitée pour l’exposition collective Document Bilingue (Mucem, Marseille, 2017, curateurs Sabrina Grassi et Erik Bullot), autour de collections ethnographiques et d’archives sonores, elle compose l’oeuvre électroacoustique Écoute incarnée, qui sera la première oeuvre musicale contemporaine acquise par ce musée. 

En 2018 elle crée une installation urbaine itinérante à Bâle, Burckhardt Klangwelt, (www. jacobburckhardt.ch). Elle obtient le soutien de la fondation Pro Helvetia à plusieurs reprises, et notamment pour mener une recherche autour de femmes artistes et musiciennes au Maroc, à la suite de laquelle elle crée en 2018 l’installation interactive Hétérophonie pour huit haut -parleurs, tajines et public (Gare du Nord, Bâle).